Personne :
Denis, Annabelle

En cours de chargement...
Photo de profil
Adresse électronique
Date de naissance
Projets de recherche
Structures organisationnelles
Fonction
Nom de famille
Denis
Prénom
Annabelle
Affiliation
École de psychologie, Faculté des sciences sociales, Université Laval
ISNI
ORCID
Identifiant Canadiana
ncf11909569
person.page.name

Résultats de recherche

Voici les éléments 1 - 1 sur 1
  • Publication
    Accès libre
    Fonctionnement cérébral et cognitif chez de jeunes adultes nés prématurément
    (2017) Denis, Annabelle; Tessier, Réjean; Schneider, Cyril
    Ce mémoire s’organise autour de trois études qui ont testé si les déficits corticomoteurs et cognitifs répertoriés dans la littérature pendant l’enfance et l’adolescence étaient observables à l’âge adulte. Pour ce faire, de jeunes adultes nés prématurément (PT, ≤ 33 semaines de gestation) ont été comparés à un groupe de jeunes adultes nés à terme (> 37 semaines de gestation, appariés pour l’âge et le sexe) au niveau du fonctionnement moteur cérébral (évalué par stimulations magnétiques transcrâniennes du cortex moteur primaire – TMS de M1) et cognitif (batterie standardisée électronique - TAP 2.3). L’étude 1 a révélé un fonctionnement sous-optimal des voies callosales reliant les deux aires motrices primaires (contrôle moteur des mains) pour le groupe PT qui se caractérise par un temps de transfert interhémisphérique plus long (latence plus longue pour le test de l’inhibition interhémisphérique) et une inhibition interhémisphérique plus courte. L’étude 2 a montré que le groupe PT présentait une asymétrie de l’excitabilité de base du M1 (testé par TMS) avec un hémisphère non dominant moins excitable (seuil moteur plus haut) que le dominant et que les deux hémisphères du groupe né à terme. Les résultats ont démontré également que les mécanismes inhibiteurs de planification motrice n’étaient pas fonctionnels chez une majorité de participants PT par rapport aux participants nés à terme, et ce, pour les deux hémisphères. Enfin, l’étude 3 (étude pilote) a détecté des difficultés d’attention soutenue plus marquées pour le groupe PT de même qu’une estime de soi fragilisée. L’ensemble de ces résultats suggère que le fonctionnement moteur cérébral des jeunes adultes PT demeure différent (tout comme cela est répertorié à l’enfance et à l’adolescence) et que cela peut s’accompagner d’un fonctionnement cognitif sous-optimal. Ce mémoire doctoral contribue à une meilleure compréhension des répercussions à long terme d’une naissance prématurée sur le développement. Les indicateurs cérébraux et cognitifs identifiés comme étant toujours déficitaires à l’âge adulte pourraient faire l’objet d’une attention particulière lors des programmes thérapeutiques à l’enfance afin d’éviter, ou du moins diminuer, les déficits à long terme.