Personne :
Abbaszadeh Amirdehi, Mehran

En cours de chargement...
Photo de profil
Adresse électronique
Date de naissance
Projets de recherche
Structures organisationnelles
Fonction
Nom de famille
Abbaszadeh Amirdehi
Prénom
Mehran
Affiliation
Université Laval. Département de chimie
ISNI
ORCID
Identifiant Canadiana
ncf13669817
person.page.name

Résultats de recherche

Voici les éléments 1 - 1 sur 1
  • Publication
    Accès libre
    A microscale approach to optimizing the performance of microbial fuel cells
    (2020) Abbaszadeh Amirdehi, Mehran; Greener, Jesse; Miled, Amine
    Une pile microbienne (MFC) est un type de système bioélectrochimique (BES) dans lequel l'oxydation d'un large éventail de molécules organiques produit un courant électrique utilisable à travers un circuit externe. En tant que tel, ces biofilms respirant les anodes (BRA) ont établi les MFC comme une technologie d’énergie propre de nouvelle génération prometteuse, car ils peuvent produire de l’électricité tout en atteignant simultanément une biorestauration. Les MFC offrent également des solutions durables pour les systèmes d'alimentation distribués et le traitement des eaux usées pouvant être exploités localement àla source de la génération de celles-ci, telles que les maisons et les sites industriels, afin de réduire la dépendance aux installations centralisées. Les MFC ont même fait leurs preuves en tant que sources d'alimentation pour les dispositifs implantés autonomes et la détection à distance. Ce travail vise à améliorer l'efficacité des MFC en se concentrant sur les considérations à l'échelle microscopique. Les progrès techniques dans les électrodes microstructurées et la conception de MFC microfluidique sont démontrés. Ces développements ouvrent des possibilités d'optimisation et de recherche fondamentale sur les MFC et la technologie BES associée. Plus précisément, ces travaux démontrent des améliorations basées sur la structure et les matériaux des électrodes et leur intégration dans des canaux microfluidiques protégés contre les gaz présentant une configuration sans membrane. Le résultat est le MFC microfluidique le plus stable jamais décrit dans la littérature, capable de temps de fonctionnement les plus longs sur la plage de débit la plus large. Nous utilisons cette conception d'appareil robuste pour étudier l'effet du débit afin de surmonter les limitations de la disponibilité des nutriments sur les rendements de puissance, les problèmes de dépassement de puissance, ainsi que d'autres obstacles qui ont un impact plus large sur les MFC dans le secteur des énergies alternatives