Personne :
Demeule, Pierre-Olivier

En cours de chargement...
Photo de profil
Adresse électronique
Date de naissance
Projets de recherche
Structures organisationnelles
Fonction
Nom de famille
Demeule
Prénom
Pierre-Olivier
Affiliation
Université Laval. École d'architecture
ISNI
ORCID
Identifiant Canadiana
ncf11912119
person.page.name

Résultats de recherche

Voici les éléments 1 - 1 sur 1
  • Publication
    Accès libre
    Cabanes et campements du fjord de Salluit : une lecture des savoir-faire locaux et des pratiques d'autoconstruction dans la toundra
    (2021) Demeule, Pierre-Olivier; Casault, André
    Longtemps considérées informelles depuis une perspective occidentale, les cabanes du Nunavik marquent l'évolution d'un mode de vie hérité de la tradition inuit et révèlent un savoir-faire au riche potentiel face aux défis contemporains liés à l'habiter nordique des communautés. Composées d'objets et de matériaux pour la plupart recyclés, détournés ou acquis aléatoirement, ces cabanes se déploient au coeur de la toundra en une multitude d'approches tout aussi ingénieuses et admirables qu'est la résilience de leurs bâtisseurs. En avançant qu'une connaissance plus juste et partagée des cabanes puisse valoriser les savoir-faire locaux et contribuer à la recherche de solutions culturellement appropriées dans la consolidation des milieux bâtis, deux questions primordiales s'imposent à l'égard de l'architecture : qu'est-ce qui définit les campements et les cabanes toundriques et quels enseignements portent-ils à la notion d'habiter le Nord ? La rencontre avec des autoconstructeurs(ses) locaux, puis l'observation in situ de cabanes le long du fjord de Salluit (Nunavik) en août 2018 suggèrent une réponse tangible abordant à la fois les processus conceptuels et constructifs ayant cours sur le territoire. De pair avec une recherche documentaire sur l'origine et le contexte contemporain des constructions toundriques vernaculaires, le présent mémoire propose la lecture d'une centaine de cabanes observées dans le fjord de Salluit par l'exercice de la « déconstruction graphique ». En étudiant chacun des éléments qui les composent couche après couche, ce procédé ouvre les perspectives d'une compréhension détaillée des modes de fabrication, d'occupation et de transformation du bâti. Ultimement, l'étude propose une catégorisation des divers modèles de cabanes identifiées dans le fjord. Par leurs caractéristiques respectives, ces modèles traduisent immanquablement les variantes d'une relation au territoire toujours centrale dans la culture des Nunavimmiut et dont il est plus que nécessaire d'adresser une réponse au sein de l'architecture et de l'aménagement des milieux nordiques.