Personne :
Nadeau, Geneviève

En cours de chargement...
Photo de profil
Adresse électronique
Date de naissance
Projets de recherche
Structures organisationnelles
Fonction
Nom de famille
Nadeau
Prénom
Geneviève
Affiliation
Faculté de Médecine, Université Laval
ISNI
ORCID
Identifiant Canadiana
ncf11904277
person.page.name

Résultats de recherche

Voici les éléments 1 - 1 sur 1
En cours de chargement...
Vignette d'image
PublicationAccès libre

La signification pronostique des polymorphismes de gènes de la glucuronidation dans le cancer de la prostate traité par prostatectomie radicale

2010, Nadeau, Geneviève, Lacombe, Louis

Le cancer de la prostate (CaP) représente le cancer le plus fréquemment diagnostiqué chez les hommes de plus de 50 ans au Canada. Considérant l'hétérogénéité clinique du CaP, sa dépendance hormonale et une forte suspicion d'une contribution génétique à son étiologie, il apparaît crucial d'examiner si des polymorphismes au niveau des gènes reliés au métabolisme des androgènes et des oestrogènes seraient associés à une évolution clinique plus ou moins agressive du CaP. La glucuronidation est un processus majeur d'inactivation des hormones stéroïdiennes sexuelles. Cinq polymorphismes fonctionnels des enzymes UDP-glucuronosyltransférases (UGT) ont donc été étudiés. Une déficience en UGT2B17 et UGT2B28 a été associée à un risque accru de récidive biochimique post-prostatectomie chez les patients atteints d'un CaP cliniquement localisé. Ces résultats supportent l'hypothèse que des polymorphismes des UGT associés à une activité moindre conduisent potentiellement à des concentrations intracellulaires en androgènes actifs plus élevées, le tout se traduisant par une prolifération cellulaire accélérée et un pronostic moins favorable.