Une période de maintenance est prévue mardi 27 février 2024 entre 8h et 10h. Le service CorpusUL ne sera pas disponible pendant cette période. // A maintenance period is planned on Tuesday February 27st 2024 between 8am and 10am. CorpusUL will be unavailable during this time.
Pour savoir comment effectuer et gérer un dépôt de document, consultez le « Guide abrégé – Dépôt de documents » sur le site Web de la Bibliothèque. Pour toute question, écrivez à corpus@ulaval.ca.
 

Personne :
Hélie, Annick

En cours de chargement...
Photo de profil

Adresse électronique

Date de naissance

Projets de recherche

Structures organisationnelles

Fonction

Nom de famille

Hélie

Prénom

Annick

Affiliation

Université Laval. Département de littérature, théâtre et cinéma

ISNI

ORCID

Identifiant Canadiana

ncf13687266

person.page.name

Résultats de recherche

Voici les éléments 1 - 1 sur 1
  • PublicationAccès libre
    Je serai partout suivi de Entre l'Orient et l'Occident : la représentation de soi des écrivaines-voyageuses de la première moitié du XXe siècle. Les cas d'Alexandra David-Néel, Ella Maillart et Annemarie Schwarzenbach
    (2021) Hélie, Annick; Bédard, Mylène; Trahan, Michaël; Hélie, Annick
    Ce mémoire de maîtrise porte sur l'écriture de soi dans les récits de voyage d'écrivaines-voyageuses. La première partie de ce mémoire, Je serai partout, est un récit de voyage autofictionnel divisé en 28 courts chapitres. Annick, la narratrice-personnage, évoque ses rencontres, ses amours et ses désirs qui sont à l'image de son existence : en perpétuel mouvement avec une propension à la fuite. Son départ pour l'Inde coïncide avec un évènement personnel bouleversant qui transforme profondément ses convictions et ses projets. Le voyage devient alors une véritable quête de soi où elle remet en question ses choix personnels, ses désirs de tout quitter et son errance constante. Le récit entremêle les temps, oscillant entre les souvenirs de pérégrinations passées et le présent de sa découverte de l'Inde. La narration privilégie une perspective intime en s'attardant aux expériences personnelles du personnage. Le voyage, le changement et la liberté sont les thématiques au cœur de cette histoire. La deuxième partie de ce mémoire porte sur l'analyse de la représentation des écrivaines-voyageuses de la première moitié du XXe siècle. Nous y étudions les cas d'Alexandra David-Néel, d'Ella Maillart, et d'Annemarie Schwarzenbach afin d'observer comment ces écrivaines se définissent et se représentent à travers les thématiques du voyage. Notre hypothèse est qu'elles se construisent comme des êtres entre deux mondes : d'un point de vue social entre les normes du féminin et du masculin, mais aussi d'un point de vue géographique entre l'Orient et l'Occident. C'est pourquoi le premier chapitre présente l'opposition partielle et le détachement à la vie occidentale permis par le voyage. Nous abordons notamment des manifestations de leur liberté, laquelle s'exprime par le brouillage de la frontière entre les genres par leur habillement et leur posture. Dans le second chapitre, nous nous penchons sur l'affirmation et la représentation de soi à travers la découverte de l'Ailleurs. Le clivage Orient/Occident est le rivet de cette analyse. Nous y examinons les différentes façons de parler de soi, de l'expression de la vulnérabilité à l'autohéroïsation, puis nous évoquons la relation de nos auteures avec l'altérité. Ne souhaitant pas nous cantonner à l'étude biographique de nos auteures, l'ensemble de cette recherche et l'analyse textuelle du corpus reposent sur différentes théories, à savoir : la géopoétique, l'orientalisme, les études de genre et bien sûr les études critiques sur le récit de voyage.