Personne :
St-Louis, Hugo

En cours de chargement...
Photo de profil

Adresse électronique

Date de naissance

Projets de recherche

Structures organisationnelles

Fonction

Nom de famille

St-Louis

Prénom

Hugo

Affiliation

Département d'informatique et de génie logiciel, Faculté des sciences et de génie, Université Laval

ISNI

ORCID

Identifiant Canadiana

ncf11855687

person.page.name

Résultats de recherche

Voici les éléments 1 - 1 sur 1
  • PublicationAccès libre
    Création d'une mémoire collective
    (2008) St-Louis, Hugo; Mineau, Guy W.; Laviolette, François
    Avec l'amélioration et la prolifération de la téléinformatique, les systèmes informatiques distribués connaissent un véritable essor dans l’industrie du logiciel. Un système distribué est un système pour lequel chaque composante est indépendante et souvent située à un endroit éloigné des autres composantes. Dans un tel système, les composantes communiquent entre elles pour échanger des informations, coordonner leurs actions, prendre des décisions collectives, etc. Cependant, dans ces systèmes, certaines problématiques subsistent ; comment représenter les informations, comment transmettre les informations et comment gérer la mise à jour de ces informations? Ce mémoire s’intéresse principalement à ces problèmes pour les systèmes distribués où les informations sont centralisées sur un serveur. Pour le cas qui nous intéresse, une partie seulement de ces informations est dupliquée dans les composantes et cette duplication peut ne pas être exacte. Ce mémoire porte sur le partage de connaissances entre les différentes composantes d’un tel système distribué. Nous détaillerons plus particulièrement le mode de représentation des connaissances, basé sur les graphes conceptuels, ainsi qu’une méthode d’indexation appliquée à ce mode de représentation des informations. Nous proposons une technique originale de gestion des mises à jour. Cette technique, basée sur une analyse statistique des mises à jour, permet d’appréhender et de maintenir à jour les informations entre les composantes du système et le serveur. Avec ces techniques, nous espérons diminuer l’utilisation de la bande passante ainsi que l’incohérence momentanée des informations chez les composantes du système.