Une période de maintenance est prévue mardi 27 février 2024 entre 8h et 10h. Le service CorpusUL ne sera pas disponible pendant cette période. // A maintenance period is planned on Tuesday February 27st 2024 between 8am and 10am. CorpusUL will be unavailable during this time.
 

Personne :
Descôteaux, Jean

En cours de chargement...
Photo de profil

Adresse électronique

Date de naissance

Projets de recherche

Structures organisationnelles

Fonction

Nom de famille

Descôteaux

Prénom

Jean

Affiliation

Université Laval. École de psychologie

ISNI

ORCID

Identifiant Canadiana

ncf10609832

person.page.name

Résultats de recherche

Voici les éléments 1 - 2 sur 2
  • PublicationAccès libre
    Transfert et contre-transfert : importance relative des expressions verbales et non verbales du patient
    (2003) Descôteaux, Jean; Kappas, Arvid
    Le but du programme d’études est de vérifier F influence relative du contenu verbal et des expressions non verbales des patients sur la perception de leur transfert et sur le contre-transfert vécus par les participants. Pour évaluer ces effets, un protocole expérimental est construit à partir de quatre extraits authentiques de thérapie. Chaque extrait dure entre cinq et dix minutes et montre des patients qui s’expriment en allemand. Les aspects non verbaux du patient correspondent au signal audiovisuel de l’extrait. Le contenu verbal correspond quant à lui à la traduction présentée à l’écran, en temps réel, à l’aide de sous-titres. Puisque les participants ne comprennent pas l’allemand, le contenu verbal et les expressions non verbales peuvent être manipulés de façon indépendante. La perception du transfert est évaluée à l’aide du “ Core Conflictual Relationship Theme ” de Luborsky, alors que le contre-transfert est mesuré à l’aide des tendances à l’action de Frijda. Le programme expérimental comprend deux études. Étant donné son caractère innovateur, la première doit vérifier la faisabilité du protocole expérimental à partir du seul contenu verbal des extraits. Pour ce faire, 55 étudiants universitaires (baccalauréat) sont recrutés. Dans l’ensemble, les résultats supportent la faisabilité du protocole. Ils indiquent que les participants sont capables de discriminer de façon significative le transfert des quatre patients et qu’ils réagissent de façon différente à certains d’entre eux. La deuxième étude vise à quantifier l’effet des variables indépendantes sur les variables dépendantes à partir du design expérimental complet (4 contenus verbaux x 6 expressions non verbales).Pour ce faire, 41 thérapeutes d’expérience sont recrutés. Les résultats montrent que le contenu verbal et les expressions non verbales influencent l’un et l’autre la perception du transfert et le contre-transfert des participants. En accord avec les travaux de Fernândez-Dols et collaborateurs, les résultats suggèrent que l’influence du contenu verbal et des expressions non verbales varient de façon inverse : plus l’une est élevée, plus l’autre est faible. Les résultats soulèvent également la possibilité que l’effet respectif du contenu verbal et des expressions non verbales soit modulé par le sexe des patients.
  • PublicationAccès libre
    La tolérance à la douleur : dichotomie sensible/tolérant et stabilité du phénomène
    (1996) Descôteaux, Jean; Nouwen, Arie; Kappas, Arvid
    La première partie de cette étude vise à répliquer le patron dichotomique sensible/tolérant observé initialement par Chen et al. (1989) dans les temps de tolérance obtenus lors de l'induction d'une douleur à partir du cold-pressor task. Les résultats récoltés auprès de 20 étudiants universitaires indiquent la présence de la dichotomie, la distribution des temps de tolérance étant clairement bimodale. La seconde partie vise à évaluer la stabilité de ce patron dichotomique lors d'une seconde immersion au cold-pressor task. Les résultats obtenus auprès de 84 participants universitaires, répartis entre trois conditions, indiquent que le ratio des fréquences sensible/tolérant ne change pas lors d'une seconde immersion, bien que le temps de tolérance augmente significativement. De plus, il apparaît que les sensibles deviennent plus anxieux et utilisent plus de pensées catastrophisantes que les tolérants lors du cold-pressor task. Finalement, plusieurs points théoriques et appliqués sont soulevés afin de tenter de comprendre le phénomène.