Personne :
Carney, Laurence

En cours de chargement...
Photo de profil
Adresse électronique
Date de naissance
Projets de recherche
Structures organisationnelles
Fonction
Nom de famille
Carney
Prénom
Laurence
Affiliation
Université Laval. École de design
ISNI
ORCID
Identifiant Canadiana
ncf13671313
person.page.name

Résultats de recherche

Voici les éléments 1 - 1 sur 1
  • Publication
    Accès libre
    Étude du processus de conception et de fabrication des praticiens du Do-It-Yourself : comment tendre vers une approche de production et consommation responsables?
    (2020) Carney, Laurence; Déméné, Claudia
    Le Do-It-Yourself (DIY), qui se définit par la réalisation de produits par et pour soi-même (Campbell, 2005), connaît depuis quelques années un regain d’intérêt qui concorde avec l’émergence de mouvements environnementalistes sociaux tels que la simplicité volontaire, le minimalisme et le zéro déchet. En effet, de plus en plus de consommateurs optent pour le DIY comme un mode de production et consommation responsables (PCR) permettant une utilisation efficace des ressources, de l’énergie et une réduction des déchets (PNUE, 2020a ; Salvia, 2016). Néanmoins, du fait de l’utilisation possible de matériaux neufs et de technologies énergivores, inscrire la pratique du DIY dans une approche de PCR ne fait pas consensus au sein de la communauté scientifique (Salvia et Cooper, 2016). Pour comprendre le potentiel responsable du DIY, une recherche qualitative de type exploratoire a été menée avec comme premier objectif de documenter le processus de conception et de fabrication des praticiens du DIY. Puis, sur la base des données récoltées, le second objectif était d’identifier les opportunités d’inscrire cette pratique dans une approche de PCR. Pour y parvenir, quinze entrevues semi-dirigées ont été menées auprès de participants issus de cinq réseaux : milieux de formation, de location d’outils, Fab Labs, réseaux d’artisanat et entreprise en développement durable. À partir des données recueillies, un premier modèle conceptuel, illustrant les neuf étapes du processus de conception et de fabrication du DIY, a été schématisé. Basées sur ce modèle conceptuel, des recommandations, telles que valider le concept du projet, préconiser des matériaux réutilisés et des outils partagés, ont été formulées afin de guider les praticiens et la communauté du DIY vers une approche de PCR. Enfin, une première définition du DIY responsable est proposée afin de mieux positionner cette pratique parmi les approches de PCR et d’éclairer la communauté scientifique sur le débat l’entourant.