Personne :
Beaudoin, Meggan

En cours de chargement...
Photo de profil
Adresse électronique
Date de naissance
Projets de recherche
Structures organisationnelles
Fonction
Nom de famille
Beaudoin
Prénom
Meggan
Affiliation
Université Laval. Département de chimie
ISNI
ORCID
Identifiant Canadiana
ncf13693220
person.page.name

Résultats de recherche

Voici les éléments 1 - 1 sur 1
  • Publication
    Accès libre
    Investigation chimique des lichens Cladonia stellaris et Stereocaulon paschale des environnements subarctiques du Nunavik.
    (2021) Beaudoin, Meggan; Boudreau, Stéphane; Voyer, Normand
    Dans la nature, des facteurs externes tels que l'intensité lumineuse, l'herbivorie, les pathogènes, les conditions climatiques et autres, activent les mécanismes de défense des végétaux et ces derniers produisent alors des métabolites secondaires. Ces composés ont généralement de fortes activités biologiques. Par ailleurs, les conditions extrêmes de croissance de la région du Nunavik peuvent favoriser la biosynthèse de nouveaux produits naturels. Ces derniers peuvent avoir des activités biologiques variées et très intéressantes, puisque ces espèces subissent des stress environnementaux importants. La dynamique des écosystèmes du Grand Nord québécois est toutefois appelée à changer drastiquement. En effet, le remplacement progressif des petits organismes tels les lichens par des espèces arbustives, comme Betula glandulosa, est d'ailleurs observé à travers la région du circumpolaire. Avec ces changements, des composés bioactifs inédits sont appelés à disparaître. L'objectif du projet est de réaliser une investigation chimique détaillée de lichens provenant de la région de Kuujjuarapik, soit Cladonia stellaris (CS) et Stereocaulon paschale (SP), afin de découvrir des composés bioactifs valorisant la flore nordique. Pour ce faire, la méthodologie utilisée consiste d'abord à sécher à l'air toutes les parties des spécimens récoltés et d'effectuer un broyage cryogénique. Ensuite, des extraits bruts sont préparés par macération avec gradient de polarité en utilisant trois solvants: hexanes, dichlorométhane et méthanol. Les extraits sont ensuite analysés par chromatographie liquide à haute performance (HPLC) pour obtenir leur profil en métabolites et pour optimiser la séparation des composés. L'isolement à l'échelle du milligramme des nouveaux produits naturels est effectué par chromatographie liquide à moyenne pression (MPLC) lorsque la séparation est optimale. Puis, la structure des composés purs est élucidée par des méthodes spectroscopiques telles que la spectroscopie de résonance magnétique nucléaire(RMN) et la spectroscopie de masse (MS). Finalement, ces produits naturels isolés de lichens nordiques sont testés pour différentes activités bioactives d'intérêt cosméceutique: antioxydant, antiélastase, antityrosinase, antilipoxygénase et antihyaluronidase.