Personne :
Trempe, Marie-Eve

En cours de chargement...
Photo de profil
Adresse électronique
Date de naissance
Projets de recherche
Structures organisationnelles
Fonction
Nom de famille
Trempe
Prénom
Marie-Eve
Affiliation
Université Laval. Faculté des sciences de l'éducation
ISNI
ORCID
Identifiant Canadiana
ncf13689232
person.page.name

Résultats de recherche

Voici les éléments 1 - 1 sur 1
  • Publication
    Accès libre
    La confrontation au sentiment de finitude et le potentiel de développement chez l'adulte engagé dans un processus d'insertion socioprofessionnelle vivant avec des incapacités locomotrices à la suite d'un accident
    (2021) Trempe, Marie-Eve; Dubois, Alain
    Au Québec, plusieurs adultes vivent avec des incapacités locomotrices significatives et persistantes qui résultent d'un accident. Cette expérience de vie nécessite un processus d'adaptation dans diverses sphères de leur vie comme l'insertion socioprofessionnelle. Celui-ci implique également de faire face à plusieurs contraintes, dont le sentiment de finitude, aspect qui apparaît peu étudié à ce jour dans différentes études scientifiques. Bien qu'une telle expérience traumatique comprend une souffrance importante, un potentiel de développement pourrait être vécu à travers le temps. Cette recherche vise donc à mieux comprendre comment la confrontation au sentiment de finitude peut soutenir le potentiel de développement chez l'adulte engagé dans un processus d'insertion socioprofessionnelle vivant avec des incapacités locomotrices à la suite d'un accident. La recherche est axée autour de quatre objectifs : 1) décrire l'expérience subjective des personnes par rapport à leur processus d'insertion socioprofessionnelle afin de saisir le phénomène à partir de leur point de vue; 2) identifier les changements qui se sont manifestés chez la personne à la suite de cette expérience de vie majeure; 3) décrire les moyens utilisés par la personne afin de s'adapter à sa situation; 4) mettre en évidence le rapport qu'on les participants de leur confrontation au sentiment de finitude lié à l'expérience de la mort, la vulnérabilité et l'imprévisibilité. Une recension des écrits sur le sujet a d'abord permis de cerner la problématique. Ensuite, la méthode d'analyse phénoménologique interprétative de Smith et al. (2009) a été utilisée pour répondre aux objectifs de la recherche. Celle-ci a permis d'explorer en profondeur le vécu de ces personnes à travers deux entrevues individuelles semi-dirigées et leurs analyses. Finalement, la mise en relation de la recension des écrits et des résultats de la recherche a permis de mieux décrire et comprendre le processus d'adaptation et le potentiel de développement de ces personnes.