Thèses et mémoires

URI permanent de cette collection

Parcourir par

Dépôts récents

Voici les éléments 1 - 5 sur 17335
  • Publication
    Accès libre
    Adoption internationale chez les enfants d'Asie de l'Est
    (2022) Beaudoin, Kelly-Ann; Tarabulsy, George M.
    L'adoption est un phénomène ayant connu une émergence notable depuis les années 1990. Les études ayant porté sur le développement cognitif, moteur et socio-affectif des enfants adoptés de l'Asie de l'Est ont mis en évidence une adaptation favorable et un développement harmonieux. Cependant, peu d'entre elles ont évalué l'adaptation psychologique dans une perspective longitudinale, afin de comprendre l'évolution de l'adaptation au fil des mois post-adoption. De plus, à l'exception des prédicteurs classiquement étudiés (sexe de l'enfant, conditions de vie pré-adoptives, âge à l'adoption), peu d'auteurs se sont penchés sur la contribution d'autres facteurs faisant partie de l'écologie développementale de l'enfant afin d'expliquer l'adaptation psychologique des enfants adoptés d'Asie de l'Est. En conséquence, l'objectif principal de cette étude est d'évaluer l'évolution de l'adaptation psychologique des enfants adoptés d'Asie de l'Est à 3 et 15 mois post-adoption, en considérant le développement cognitif, moteur et socio-émotionnel. Le second objectif est d'examiner la contribution de caractéristiques liées aux parents, soit l'état psychologique et le soutien conjugal de la mère, et l'attachement mère-enfant en lien avec l'adaptation psychologique des enfants adoptés. Les résultats mettent en évidence une évolution favorable des enfants adoptés entre les deux temps de mesure, caractérisée par une diminution des symptômes socio-émotionnels et une augmentation des habiletés cognitives et motrices. De plus, l'adaptation psychologique à 3 mois post-adoption prédit systématiquement l'adaptation à 15 mois post-adoption, confirmant l'hypothèse d'une continuité de l'adaptation. En outre, l'attachement mère-enfant contribue à la prédiction des habiletés cognitives et motrices à 15 mois post-adoption. Ainsi, les résultats corroborent ceux obtenus dans les études antérieures, ayant observé une évolution temporelle favorable de l'adaptation des enfants adoptés d'Asie. Ils mettent également en évidence l'impact de l'attachement mère-enfant dans la prédiction des habiletés cognitives et motrices.
  • Publication
    Accès libre
    L'épidémiologie de Toxoplasma gondii et Helicobacter pylori chez les Inuit du Nunavik
    (2021) Ducrocq, Julie; Talbot, Denis; Lévesque, Benoît; De Serres, Gaston
    Il y a environ 13 000 Inuit qui vivent dans les quatorze communautés côtières du Nunavik, consommant des aliments locaux issus de la chasse, la pêche, la trappe et la cueillette. Malgré les bienfaits documentés liés à la consommation d'aliments locaux et à leur mode de vie traditionnel, sur leur santé et leur bien-être, certaines particularités culturelles (e.g. consommation de viande crue et d'eau naturelle, surpeuplement des logements) peuvent faire augmenter les risques d'exposition à certaines maladies infectieuses. L'enquête de santé Qanuirlipitaa? 2017 (Q2017) a été mise sur pied afin d'établir un portrait de la santé des habitants du Nunavik. Le volet portant sur les maladies zoonotiques et gastro-entériques visait, entre autres, à améliorer les connaissances en lien avec l'épidémiologie du parasite Toxoplasma gondii et de la bactérie Helicobacter pylori. Au total, 1326 Nunavimmiuts ont participés à Q2017 dont 303 avaient également participé à l'enquête de santé Qanuippitaa? 2004. Les autorités en santé publique s'intéressent à Toxoplasma gondii car il est un parasite excrété par les félins et qui cause des problèmes principalement chez les femmes enceintes qui n'y ont jamais été exposées et les individus immunosupprimés. Au Nunavik, une séroprévalence élevée d'anticorps contre T. gondii a été observée durant l'enquête de 2004 (~60%) et l'on soupçonne que la consommation d'aliments locaux et/ou d'eau naturelle contaminés par le parasite soient les principales sources d'exposition. En vue d'élaborer les questions de Q2017, une méta-analyse portant sur l'association entre la présence d'anticorps contre T. gondii et la consommation de viande crue ou peu cuite, toutes espèces animales confondues, a été effectuée. En utilisant un modèle à effet aléatoire, des mesures d'association ont été estimées selon différents devis d'étude (cohorte, cas-témoins et transversales) tout en tenant compte de l'hétérogénéité et de la qualité des études. Nos résultats appuient que les personnes mangeant de la viande crue ou peu cuite présentent un risque (rapport de prévalence ou d'incidence variant de 1,2 à 1,3) et une chance (rapports de cote variant de 1,7 à 3,0) plus élevés d'avoir des anticorps contre T. gondii, par rapport à celles qui cuisent la viande. Lors de Q2017, 43% des Nunavimmiuts possédaient des anticorps contre T. gondii. Grâce à trois différents modèles de régression de type Poisson robuste employant différentes variables, nous avons observé que la séroprévalence était corrélée avec la consommation de mollusque (rapports de prévalence [RP] variant de 1,02 à 1,21) dans un modèle et chaque augmentation de deux consommations de béluga (RP variant de 1,01 à 1,03), de foie de phoque (RP variant de 1,01 à 1,02) et d'oies (RP variant de 1,01 à 1,02), dans les deux autres modèles. La consommation d'eau provenant d'une source naturelle (RP de 1,47) ou municipale (RP de 1,42) étaient aussi positivement corrélée à une séroprévalence plus élevée comparativement à la consommation d'eau embouteillée dans un modèle, quoique les résultats étaient aussi compatibles avec la valeur nulle. Les autorités en santé publique du Nunavik s'intéressent aussi à Helicobacter pylori, une bactérie qui prolifère dans l'estomac humain, provoquant une inflammation chronique (gastrite) menant jusqu'à des ulcères gastro-duodénaux et le cancer. La bactérie a été détecté chez 71% des participants qui ont fourni des selles tandis que les anticorps ont été détectés chez 73% et 77% de ceux qui ont fourni du sérum, en 2017 et en 2004, respectivement. La colonisation par H. pylori au Nunavik est considérée élevée par rapport au reste de la province, mais est similaire aux autres communautés autochtones nord-américaines. Un diagnostic antérieur d'infection à H. pylori, de gastrite ou d'ulcères gastro-duodénaux a été observé, respectivement, dans 28,4%, 11,2% et 2,4% des dossiers médicaux. La présence d'H. pylori était associée positivement au fait d'habiter la Côte d'Hudson (PR de 1,11), à l'âge (relation curvilinéaire), au nombre de personnes dans le ménage (PR de 1,03) et négativement à la consommation d'eau embouteillée (PR variant de 0,72 à 0,86) tandis que la consommation d'alcool était légèrement associée à une réduction de la prévalence (PR de 0,96). La sensibilité et la spécificité de la sérologie, comparativement à la détection des antigènes dans les selles, sont de 0,85 et 0,67.
  • Publication
    Accès libre
    Évaluation de l'interaction entre l'humain et l'espace basée sur la lisibilité spatiale : le cas du centre commercial Place Sainte-Foy
    (2022) Dandjinou, Hervé; Edwards, Geoffrey
    Qu'il s'attable, se déplace dans un immeuble ou cherche son chemin dans une ville, l'humain interagit, à différentes échelles, avec l'espace dans ses activités quotidiennes. En effet, la perception de l'espace et le comportement s'influencent mutuellement. Ce genre d'interaction, si simple d'apparence, peut être très complexe et l'étudier demande idéalement de s'inspirer des méthodes et des résultats de plusieurs disciplines. Les résultats peuvent aussi s'appliquer à plusieurs disciplines. Il est cependant difficile de trouver un cadre assez intégrateur pour analyser en profondeur cette interaction. Cette recherche propose un cadre structurant pour analyser l'interaction entre l'humain et son espace. Elle explore, analyse et valide, à travers une étude de cas, une méthode qui permet d'évaluer la perception des visiteurs dans un centre commercial. La méthode d'évaluation de l'interaction se base sur le concept de lisibilité spatiale de Kevin Lynch, qui voulait développer une méthode d'évaluation de la forme des villes et ainsi fournir des principes d'urbanisme. Il définit ce concept comme étant la facilité avec laquelle les parties d'une ville peuvent être mentalement reconnues et organisées en un pattern cohérent (Lynch, 1960). Tout en privilégiant une approche qui se base sur celle de la géographie naïve, c'est-à-dire à l'utilisation de l'espace sans y avoir des connaissances approfondies. Ce type d'utilisation implique de se fier à l'information qui est immédiatement perceptible et s'appuie pour cela principalement sur le raisonnement spatial qualitatif Egenhofer et Mark (1995). La recherche présentée ici propose des réponses aux questions suivantes : (1) Comment adapter le concept original de la lisibilité spatiale aux aires communes des centres commerciaux? (2) Comment évaluer cette lisibilité et comment faire le lien avec le comportement des visiteurs? (3) Comment développer un modèle descriptif et prédictif du comportement des visiteurs en se basant sur cette lisibilité spatiale? Nous avons enrichi la notion originale de la lisibilité spatiale avec des concepts comme le comportement évaluatif et l'image évaluative. Afin d'évaluer cette lisibilité améliorée, nous avons réalisé des photo-entrevues à partir d'images du centre commercial Place Sainte-Foy, située dans la ville de Québec. L'analyse quantitative des données permet de catégoriser les scènes du centre commercial selon l'image évaluative, ainsi que les répondants selon leur profil de magasinage. L'analyse qualitative qui se fonde sur les outils de fouille de texte permettent, entre autres, d'accorder un score sentimental à chaque scène. Les résultats de cette étude sont validés par le directeur de Place Sainte-Foy. Nous avons réussi à proposer une lisibilité spatiale améliorée sous l'angle de la géomatique cognitive, en plus de proposer des métriques, aussi bien quantitatives que qualitatives pour l'évaluer.
  • Publication
    Accès libre
    La prématurité modérée et tardive : les trajectoires du fonctionnement comportemental chez l'enfant et de la surprotection parentale
    (2020) Faleschini, Sabrina; Matte-Gagné, Célia
    Les naissances prématurées modérées et tardives, qui surviennent entre 32 et 36 semaines de gestation, représentent environ 85% des naissances prématurées. Bien que nombreux, les enfants nés prématurés modérés et tardifs (PMT) ont longtemps été considérés comme n'étant pas plus à risque de présenter des difficultés que les enfants nés à terme. Ainsi, leurs trajectoires développementales à long terme sont peu documentées. Un nombre restreint mais croissant d'études suggèrent que les enfants PMT sont plus à risque de développer des problèmes de comportement. Peu d'entre elles se sont toutefois penchées sur l'évolution de ces problèmes dans le temps et sur les facteurs familiaux associés à cette évolution. Par ailleurs, les études dans le domaine obtiennent des résultats divergents. Ainsi, la thèse avait pour premier objectif de mieux comprendre les relations entre la prématurité modérée et tardive et la trajectoire du fonctionnement comportemental des enfants. Dans un premier temps, une recension des écrits a été effectuée afin de mieux comprendre l'état de la littérature actuelle concernant le fonctionnement comportemental des enfants PMT. Cette recension révèle qu'il n'y a pas de consensus clair en ce qui concerne les difficultés comportementales des enfants PMT. Une majorité d'études réalisées en âge scolaire rapportent que les enfants PMT présentent davantage de difficultés comportementales caractérisées par des comportements d'hyperactivité, d'impulsivité, d'inattention, d'anxiété et de dépression. Certaines études rapportent toutefois une absence de différence entre les enfants PMT et ceux nés à terme sur le plan comportemental. La recension a permis de mettre en lumière les divergences méthodologiques entre les études de même que le manque d'études longitudinales dans ce domaine. Elle souligne également le manque d'information sur l'évolution de ces enfants et de leur fonctionnement comportemental au fil du temps. Afin de pallier ces lacunes, le deuxième objectif de la thèse était d'examiner les relations entre la prématurité modérée et tardive et les trajectoires des comportements d'hyperactivité-impulsivité, d'inattention, d'anxiété-dépression et d'agression entre l'âge de 4 et 10 ans au sein d'un échantillon populationnel. Les résultats ont permis de démontrer que la naissance prématurée modérée et tardive est associée à une trajectoire plus élevée de problèmes d'hyperactivité-impulsivité, lorsqu'évaluée par le parent, mais pas par l'enseignant. Par ailleurs, les trajectoires d'inattention, d'anxiété-dépression et d'agression étaient similaires entre les enfants PMT et ceux nés à terme. Afin de mieux comprendre les mécanismes permettant d'expliquer la trajectoire d'hyperactivité-impulsivité des enfants PMT, la thèse avait ensuite pour objectif d'examiner les pratiques de surprotection des parents durant l'âge préscolaire et les relations entre celles-ci, la prématurité modérée et tardive et la trajectoire d'hyperactivité-impulsivité et d'inattention des enfants. Certaines études démontrent que les parents d'enfants prématurés ont plus tendance à surprotéger leurs enfants que les parents d'enfants nés à terme, mais ces études ont essentiellement été réalisées auprès d'enfants de moins de 37 semaines de gestation (incluant tous les enfants prématurés) ou auprès d'enfants grands prématurés (nés à moins de 32 semaines de gestation). Les pratiques parentales spécifiques des parents d'enfants PMT demeurent méconnues. La relation entre la prématurité modérée et tardive et la trajectoire de surprotection parentale entre l'âge de 5 et 29 mois a d'abord été examinée. Ensuite, le rôle de la surprotection parentale et de son interaction avec la naissance prématurée modérée et tardive dans la prédiction de la trajectoire des comportements d'hyperactivité-impulsivité et d'inattention de l'enfant a été examiné. Les résultats démontrent que la surprotection parentale diminue à mesure que les enfants vieillissent au sein de la population et que la prématurité modérée et tardive est associée à une diminution plus lente de la surprotection parentale. Ainsi, plus l'enfant vieillit, plus les parents qui ont un enfant PMT tendent à se distinguer des parents d'enfants nés à terme en adoptant plus de pratiques surprotectrices. De façon cohérente, la naissance prématurée modérée et tardive était associée à un niveau plus élevé de surprotection parentale à 29 mois, mais pas à 5 mois. Les résultats démontrent par ailleurs que la naissance PMT et la surprotection parentale sont indépendamment associées à une trajectoire plus élevée d'hyperactivité-impulsivité pendant l'enfance. Aucune interaction entre la naissance prématurée modérée et tardive et la surprotection parentale n'a été observée. Les résultats suggèrent que les enfants PMT, de même que les enfants exposés à plus de pratiques parentales surprotectrices, tendent à présenter davantage de comportements d'hyperactivité impulsivité. Globalement, les résultats de cette thèse démontrent que les enfants PMT présentent des niveaux légèrement plus élevés d'hyperactivité et d'impulsivité pendant l'enfance et que leurs parents tendent à avoir davantage de pratiques surprotectrices au fil du temps. Les résultats soulignent l'importance d'intervenir tant auprès des parents que des enfants afin de favoriser un fonctionnement comportemental optimal pendant l'enfance.
  • Publication
    Accès libre
    Développement d'une démarche pour améliorer la désinfection secondaire et la qualité de l'eau potable au Nunavik : projet pilote à Kangiqsualujjuaq
    (2022) Garcia Sanchez, Cristian Ruben; Rodriguez, Manuel J.; Guilherme, Stéphanie
    La population des villages du Nunavik, au nord du Québec, a généralement accès à l'eau potable municipale à partir de réservoirs domestiques. L'eau brute, qui vient généralement d'une source de surface, est amenée à l'usine de traitement municipale pour être traitée avec des rayons ultraviolets et du chlore, puis distribuée à la communauté par des camions citernes. Une campagne d'échantillonnage de l'eau réalisée en 2019 dans trois villages du Nunavik a mis en évidence que la désinfection par chloration n'est pas suffisante pour assurer une protection adéquate pendant la distribution et le stockage domestique de l'eau. L'objectif de ce mémoire de maîtrise a été de développer une stratégie pour améliorer la désinfection secondaire de l'eau par chloration au Nunavik, en utilisant comme étude de cas le village de Kangiqsualujjuaq. Pour ce faire, un portrait de la qualité de l'eau entre la source et les robinets a été dressé, avec une emphase sur le chlore résiduel et les sous-produits de désinfection. Avec ce portrait, une démarche a été mise au point pour identifier les quantités adéquates de chlore permettant d'obtenir des concentrations de désinfectant résiduel répondant aux standards internationaux, tout en limitant la génération de sous-produits de désinfection. Ces doses adéquates ont été obtenues à l'aide simulations de chloration en laboratoire réalisées avec des eaux de la communauté collectées en 2020 et en 2021. Avec les informations obtenues sur le terrain et dans les expériences de laboratoire, une base de données d'aide à la décision a été développée pour permettre aux responsables de la communauté de faire des choix éclairés quant à l'application du chlore pour la désinfection secondaire de l'eau.