L’aide à l’insertion professionnelle des personnes inscrites à l’assistance sociale au Québec : tendances de la participation à la mesure de formation de la main-d’œuvre 2005-2011

Authors: Provencher, YsabelTurcotte, Daniel
Abstract: Cet article fait état d’une partie des résultats issus d’une récente étude portant sur la participation d’individus à la mesure de formation de la main-d’œuvre (MFOR), l’un des plus importants dispositifs des services publics d’aide à l’emploi du Québec (Provencher, Beaudoin, Normand, Villeneuve et Tremblay-Roy, 2012). Une série d’analyses effectuées à partir d’une banque de données administratives du Ministère de l’Emploi et de la Solidarité Sociale (MESS) a permis d’en apprendre davantage sur les tendances de la participation à cette mesure de la part des personnes assistées sociales pour la période comprise entre 2005 et 2011. Durant cette période, près de 48 000 personnes assistées sociales se sont inscrites à la mesure pour compléter leur formation scolaire et académique dans le but de favoriser leur insertion durable au marché de l’emploi. Les données obtenues montrent que plus de trois participations sur quatre concernaient la formation secondaire (générale et professionnelle) et les activités de francisation et que seulement 52 % des activités de formation au total ont été complétées. Le taux d’interruption est encore plus élevé pour les personnes assistées sociales inscrites à la formation générale secondaire où 71,5 % des participations sont interrompues alors qu’elles représentent près de 30 % des activités de formation entreprises par ce groupe de clientèle. Ces résultats suggèrent que le taux d’efficacité de la mesure pourrait être amélioré et mettent en lumière le défi de développer les connaissances sur les motifs d’interruption pour ce groupe de clientèle, ainsi que la nécessité de la concertation entre le MESS et les partenaires du milieu de l’éducation pour assurer une meilleure efficacité des mesures déployées dans le cadre de la politique publique de l’emploi au Québec.
In this article we present some results from a study made in 2012 about use of a public employment measure in Quebec centered on education. We analysed characteristics and tendencies of 48 000 social assistance recipients who participated in the Manpower measure (MFOR) between 2005 and 2011. The results showed that more than 3 social assistance recipients on 4 were involved in high school education programs and French as a second language and that only 52 % of participations were completed on total. Moreover, the drop out rate is even higher for those involved in secondary learning where 71, 5 % of participations were not completed among social assistance participants. Those results show the significance of consultation between the ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale (MESS) and its partners from education network in order to improve public employment policy in Québec, especially those delivered to social assistance recipients.
Document Type: Article de recherche
Issue Date: 30 September 2014
Open Access Date: 30 September 2016
Document version: VoR
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/9749
This document was published in: Service social (Québec), Vol. 60 (2), 53–70 (2014)
https://doi.org/10.7202/1027990ar
École de service social, Université Laval
Alternative version: 10.7202/1027990ar
Collection:Articles publiés dans des revues avec comité de lecture

Files in this item:
SizeFormat 
1027990ar.pdf583.97 kBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.