Écriture et responsabilité : trois figures de l'anthropologue

Authors: Piron, Florence
Abstract: Les travaux de Foucault nous ont fait comprendre comment les scientifiques, auteurs de « la » science, contribuent à construire le monde contemporain en le décrivant, en l'analysant, en l'objectivant, en le décortiquant jusque dans les moindres recoins de ses marges. Implicitement ou non, ces acteurs cruciaux proposent dans leurs textes des formes d'humanité auxquelles leur pouvoir de « dire le vrai » peut donner une immense résonance. Comment comprendre et vivre cette responsabilité ? Privilégiant l'éthique du souci des conséquences, cet article propose trois figures de l'anthropologue qui ont un rapport différent avec les conséquences des textes qu'ils publient. Le chercheur classique maintient une distance qu'il juge nécessaire entre son travail et ses conséquences éventuelles. Le chercheur coupable est submergé par sa position de pouvoir à l'endroit de ceux qu'il décrit et cherche des moyens d'y échapper. Le chercheur solidaire se soucie du devenir du monde qu'il partage avec autrui au point d'accepter de soumettre son travail d'écriture à ce souci et de prendre la responsabilité des conséquences de ses textes, même s'il ne peut les contrôler. Cette écriture « soucieuse » peut être comprise, selon l'expression de Foucault, comme une « pratique réfléchie » et non indifférente de la liberté, qui peut contribuer à revitaliser le " soi moral " dans le monde actuel.
Foucault's work helped us to understand how the scientists (science's authors) contribute to building the contemporary world by describing it, analysing it and objectifying it, leaving nothing unattended. Implicitly or not, those crucial actors expose in their texts different " patterns of humanity " to which their power to speak the truth may give a huge resonance. How should this responsibility be understood and lived ? Arguing in favour of an ethic of care for the consequences, this article proposes three types of anthropologist and analyzes the relationship of each one with the consequences of his published texts. The classical scholar keeps a distance he deems necessary between his work and ils consequences. The guilty scholar is submerged by his position of power towards those he studies and tries to escape from this predicament. The thoughtful scholar cares for the world he shares with others to the point of accepting to submit his writing to this care and to take responsibility for its consequences even if he cannot master them. Borrowing Foucault's words, this ethos can be seen as a practice of deliberate and non indifferent freedom, which could help to revitalize the moral self in today's world.
Document Type: Article de recherche
Issue Date: 31 December 1996
Open Access Date: 2 August 2016
Document version: VoR
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/878
This document was published in: Anthropologie et sociétés, Vol. 20 (1), 125–148 (1996)
https://doi.org/10.7202/015398ar
Département d'anthropologie, Université Laval
Alternative version: 10.7202/015398ar
Collection:Articles publiés dans des revues avec comité de lecture

Files in this item:
SizeFormat 
015398ar.pdf1.52 MBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.