Convention de l’Union africaine sur la cybersécurité : plaidoyer pour un dépassement des traditions

Authors: Kablan, Serge A.Oulai, Arthur; Sanni Yaya, Mouhamadou
Abstract: « Au commencement était l’Afrique ». Cette évocation, que continuent d’étayer les découvertes successives de fossiles d’Australopithèques, est à la Commission de l’Union africaine l’indication des origines temporelle et géographique de « l’immense aventure humaine du progrès ». Le continent, tout autant exposé aux phases contemporaines de l’équipée, entendues particulièrement des développements technologiques, a engagé plusieurs initiatives d’accompagnement dont l’une des plus récentes, promue par l’Union africaine, vise à doter ses 54 États membres d’une convention instituant un cadre juridique de confiance pour la cybersécurité. Il y a, dans cette convention, l’ambition triple d’organiser les transactions électroniques, d’assurer la protection des données à caractère personnel et de lutter contre la cybercriminalité. D’un point de vue prospectif, les auteurs apprécient l’effectivité de la convention eu égard à la question spécifique du commerce électronique, en tentant de déterminer si, dans sa forme comme dans sa substance, cet instrument a les moyens de satisfaire aux préoccupations de sécurité juridique et technique des différents milieux concernés.
Document Type: Article de recherche
Issue Date: 1 June 2016
Open Access Date: 1 June 2017
Document version: AM
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/7951
This document was published in: Revue de droit des affaires internationales, No 3, 267-305 (2016)
https://www.iblj.com/abstract.htm?ref=32016267-305
Thomson Reuters/Sweet & Maxwell
Collection:Articles publiés dans des revues avec comité de lecture

Files in this item:
SizeFormat 
03_Article_KABLAN version publiée.docx126.76 kBMicrosoft Word XMLView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.