Relationship between insulin-like growth factor binding protein-2 and left ventricular stroke volume in patients with aortic stenosis.

Authors: Carter, SophieCapoulade, RomainArsenault, MarieBédard, ÉlisabethDumesnil, Jean G.Mathieu, PatrickPibarot, PhilippePicard, Frédéric
Abstract: Background : Lower plasma insulin-like growth factor binding protein (IGFBP)-2 levels have been associated with altered metabolism linked to visceral obesity. These abnormalities have been linked with worsening of left ventricle (LV) remodelling and dysfunction in patients with aortic stenosis (AS). Whether IGFBP-2 is involved in these relationships is currently unknown. The objective of this study was to examine the relationship between circulating IGFBP-2 and LV pump function measured according to stroke volume index in AS patients with preserved LV ejection fraction. Methods : Two hundred eight patients with mild to moderate AS were prospectively recruited in the Metabolic Determinants of the Progression of Aortic Stenosis (PROGRESSA) study and underwent Doppler-echocardiography. Stroke volume index (SVi) was calculated using Doppler in the LV outflow tract and was indexed to body surface area. Plasma circulating IGFBP-2 levels were measured using an enzyme-linked immunosorbent assay. Results : Patients with lower IGFBP-2 levels were younger (P < 0.0001), had a higher body mass index (P = 0.0003), larger waist circumference (P = 0.01), higher homeostatic assessment model index (P = 0.0005), and lower high-density lipoprotein cholesterol (P = 0.01). Moreover, SVi was decreased in patients with low IGFBP-2 (P = 0.009). After multivariable adjustment for age, sex, LV mass index, aortic valve area, and LV ejection fraction, a lower plasma IGFBP-2 level was independently related with lower SVi (P < 0.001). After further adjustment for other traditional cardiometabolic risk factors, plasma IGFBP-2 remained independently associated with SVi (all P < 0.05). Conclusions : In this study, we documented that lower IGFBP-2 levels are independently associated with lower SVi, a powerful predictor of worse outcomes in the mild to moderate AS population.
Introduction : Des concentrations plasmatiques plus faibles de la protéine 2 de liaison du facteur de croissance analogue à l’insuline (IGFBP-2) ont été associées aux altérations métaboliques de l’obésité viscérale. Ces anomalies ont été liées à la détérioration du remodelage du ventricule gauche (VG) et à sa dysfonction chez les patients souffrant d’une sténose aortique (SA). On ignore si l’IGFBP-2 est impliqué dans ces liens. L’objectif de la présente étude était d’examiner la relation entre l’IGFBP-2 circulante et la fonction de la pompe du VG mesuré selon l’indice du volume systolique chez les patients souffrant d’une SA dont la fraction d’éjection VG est préservée. Méthodes : Deux cent huit patients souffrant de SA légère à modérée ont été recrutés de manière prospective dans l’étude Metabolic Determinants of theProgression of Aortic Stenosis (PROGRESSA) et ont subi une échocardiographie Doppler. Le volume d’éjection systolique a été calculé au moyen du Doppler dans la chambre de chasse du VG et a été indexé à la surface corporelle. Les concentrations plasmatiques circulantes de l’IGFBP-2 ont été mesurées à l’aide d’un dosage d’immunoabsorption par enzyme lié. Résultats : Les patients ayant des concentrations plus faibles de l’IGFBP-2 étaient plus jeunes (P < 0,0001), avaient un indice de masse corporelle plus élevé (P = 0,0003), un tour de taille plus grand (P = 0,01), un indice plus élevé du modèle d’évaluation de l’homéostasie (P = 0,0005) et un cholestérol à lipoprotéines de haute densité élevé (P = 0,01). De plus, le volume d’éjection systolique indexé diminuait chez les patients ayant une IGFBP-2 plus faible (P = 0,009). Après l’ajustement multivarié selon l’âge, le sexe, l’indice de masse du VG, la surface valvulaire aortique et la fraction d’éjection du VG, une concentration plasmatique plus faible de l’IGFBP-2 était indépendamment liée à un plus faible volume d’éjection systolique indexé (P < 0,001). Après des ajustements supplémentaires en fonction des autres facteurs de risque traditionnels, l’IGFBP-2 plasmatique restait indépendamment associée au volume d’éjection systolique indexé (tous P < 0,05). Conclusions : Dans cette étude, nous avons établi que les plus faibles concentrations de l’IGFBP-2 sont indépendamment associées à un plus faible volume d’éjection systolique indexé, un puissant prédicteur de résultats cliniques moins favorables chez la population souffrant de SA légère à modérée.
Document Type: Article de recherche
Issue Date: 1 December 2015
Open Access Date: Restricted access
Document version: VoR
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/6968
This document was published in: The Canadian journal of cardiology, Vol. 31 (12), 1447–1454 (2015)
https://doi.org/10.1016/j.cjca.2015.04.024
Canadian Cardiology Publications.
Alternative version: 10.1016/j.cjca.2015.04.024
26243351
Collection:Articles publiés dans des revues avec comité de lecture

Files in this item:
SizeFormat 
Carter2015-14923.pdf
626.16 kBAdobe PDF    Request a copy
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.