La confiance trahie : la répression pénale et criminelle du manquement contractuel de l’intermédiaire de marché en valeurs mobilières et la détermination des peines applicables

Authors: Naccarato, MarioLétourneau, Audrey
Abstract: La trahison de la confiance lors de l’inexécution des obligations par l’intermédiaire de marché en valeurs mobilières emporte l’application de sanctions disciplinaires, civiles et pénales. Suivant la thèse poursuivie, la trahison de cet élément de confiance emporte un degré de gravité accru qui distingue le manquement de l’intermédiaire de marché de la simple inexécution contractuelle qui demeure, sauf exception, impunie par le droit criminel. Ainsi, le bris de confiance dont il est question, et qui se traduit notamment par divers manquements aux règles du mandat prévues au Code civil, justifie la répression du droit criminel. Plus encore, la reconnaissance des impacts significatifs des comportements déviants commis en matière d’intermédiation financière soulève l’importance de considérer le caractère « violent » de ceux-ci. C’est sur la base de ces propos que la confiance trahie par l’intermédiaire de marché sera traitée. Dans un premier temps, seront étudiées les sanctions de nature criminelle et pénale à travers les différents types de manquements auxquels s’expose l’intermédiaire de marché. Suivra l’analyse des paramètres et particularités de la détermination de la peine en matière de trahison de la confiance consentie, où l’imposition d’une peine d’autant plus sévère est justifiée. Enfin, sera souligné l’argument de l’applicabilité intersystémique de la règle interdisant les condamnations multiples entre le droit criminel et le droit pénal réglementaire.
The betrayal of trust in the breach of the obligations by a stockbroker involves the application of disciplinary, civil and penal sanctions. Pursuant to this argument, the betrayal of the element of trust warrants a greater degree of severity, distinguishing the stockbroker’s failure from the simple breach of contract, which remains unpunished by the criminal law. Thereby, the betrayal of trust, which is refl ected in various breaches of the civil rules of mandate, justifi es criminal punishment. Moreover, the recognition of the signifi cant impacts of deviant behaviors committed by fi nancial intermediater raises the importance of considering the “violent” nature of those behaviors for the victims. It is on the basis of these remarks that the stockbroker’s betrayal of trust will be analyzed in this paper. First, the penal and criminal sanctions will be considered through the different types of breaches to which the stockbrokers are exposed. It will be followed by the analysis of the parameters and characteristics of sentencing for betrayal of the trust granted, where the imposition of a more severe penalty is warranted. Finally, the argument of an intersystemic applicability of the rule prohibiting multiple convictions in both penal regulations and criminal law will be highlighted.
Document Type: Article de recherche
Issue Date: 1 September 2010
Open Access Date: Restricted access
Document version: VoR
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/3248
This document was published in: Revue Juridique Themis, Vol. 44 (3), 145-270 (2010)
http://heinonline.org/HOL/Page?handle=hein.journals/revjurns44&collection=journals&id=713
Éditions Thémis
Collection:Articles publiés dans des revues avec comité de lecture

Files in this item:
SizeFormat 
R J T 44-3 Naccarato Létourneau.pdf
845.13 kBAdobe PDF    Request a copy
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.