Fractionnement de la fertilisation azotée d'appoint à la suite de l'incorporation au sol de bois raméaux fragmentés: modifications de certaines propriétés biologiques et chimiques d'un sol cultivé en pomme de terre.

Authors: Tremblay, JohanneBeauchamp, Chantal Jeanne
Abstract: En 1992 et 1993, une expérience au champ a été réalisée dans une culture de pomme de terre (Solanum tuberosum L.). Les propriétés biologiques et chimiques du sol ont été étudiées à la suite de l'incorporation de bois raméaux fragmentés (BRF), combinée à un fractionnement de la fertilisation azotée d'appoint. La population fongique du sol a augmenté temporairement suite à l'incorporation de BRF à faible rapport C/N, alors que les populations de bactéries et d'actinomycètes sont demeurées stables. Les BRF n'ont pas favorisé le développement de la gale commune ni de la rhizoctonie sur les tubercules. Le carbone (C) total et la capacité de rétention en eau du sol ont augmenté avec l'apport de BRF. Par contre, les BRF n'ont pas eu d'effet sur le rapport C/N et le pH. Seule la teneur en P disponible a diminué avec l'amendement, probablement en raison de son immobilisation par les microorganismes. Le fractionnement de la fertilisation azotée d'appoint a eu peu d'effet sur les propriétés chimiques du sol. Cependant, il a réduit l'incidence de la gale commune sur les tubercules en 1992. L'amendement en BRF combiné à un fractionnement de la fertilisation azotée d'appoint a donc amélioré l'activité biologique et augmenté la teneur en C total du sol à court terme. Mots clés: Bois raméaux fragmentés, fractionnement azoté, population fongique, biomasse microbienne, immobilisation, phosphore
A field experiment was conducted in 1992 and 1993 in a potato crop (Solanum tuberosum L.). Biological and chemical soil properties were investigated following incorporation of chipped ramial wood (chipped fine branchwood) combined with split applications of supplementary N fertilizer. Fungal populations showed a a temporary increase following incorporation of low C/N chipped wood, whereas bacteria and actinomycete populations remained unchanged. Chipped ramial wood did not induce development of common scab or rhizoctonia on tubers. Soil total carbon (C) and water-holding capacity increased with inputs of chipped wood but C/N ratio and pH were not affected. Only available P content decreased following incorporation of chipped wood, likely due to immobilization by microorganisms. Splitting supplementary N fertilizer showed little effect on soil chemical properties, but it reduced the incidence of common scab on tubers in 1992. Soil amendment with chipped ramial wood in combination with split N applications improved biological activity and caused a short-term increase of total C.
Document Type: Article de recherche
Issue Date: 1 May 1998
Open Access Date: 24 May 2017
Document version: AM
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/14147
This document was published in: Canadian Journal of Soil Science, Vol. 78 (2), 275–282 (1998)
https://doi.org/10.4141/S96-065
Agricultural Institute of Canada.
Alternative version: 10.4141/S96-065
Collection:Articles publiés dans des revues avec comité de lecture

Files in this item:
SizeFormat 
Tremblay Beauchamp CJSS_78_275 282 post refereeing.pdf212.27 kBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.