Le risque de décrochage scolaire et la participation à des activités parascolaires à l’école secondaire : effets médiateurs des symptômes dépressifs et des problèmes de comportement extériorisés

Authors: St-Pierre, Valérie; Denault, Anne-Sophie; Fortin, Laurier
Abstract: Cette étude vise à examiner si les symptômes dépressifs et les problèmes de comportement extériorisés agissent à titre de médiateurs du lien entre l’intensité de participation à des activités parascolaires et le risque de décrochage scolaire à l’école secondaire. L’intensité est opérationnalisé par le nombre d’heures de participation à des activités parascolaires, alors que le risque de décrochage est opérationnalisé par le niveau d’engagement parental dans les activités touchant l’école, les attitudes de l’élève envers l’école, sa perception de son niveau de réussite scolaire, ses aspirations scolaires et le niveau de supervision parentale. Durant deux années consécutives, 2 094 adolescents (53 % de filles) de première à troisième secondaire ont complété le Logiciel de dépistage du décrochage scolaire (Fortin & Potvin, 2007), permettant de recueillir l’ensemble des données de la présente étude. Dans les modèles testés, les résultats indiquent que ni les symptômes dépressifs, ni les problèmes de comportement extériorisés n’agissent à titre de médiateurs sur la relation entre la participation à des activités parascolaires et le décrochage scolaire. Or, les résultats démontrent que l’intensité de la participation à des activités parascolaires prédit une diminution du risque de décrochage scolaire l’année suivante. Ces résultats diffèrent cependant selon le genre des élèves et le type d’activités pratiquées.
The goal of this study is to examine if depressive symptoms and behaviour problems are linked to students’ degree of participation in extracurricular activities and their risk of dropping out of high school. The degree to which students participate in extracurricular activities is measured by the number of hours they spend in these activities. The risk of school dropout is measured by the level of parental commitment in the activities regarding school, the attitudes of the youth toward the school, their perception of their level of success at school, their school aspirations and the level of parental supervision. During two consecutive years, 2,094 youth (53% of girls) from the first to the third grades of secondary school (Grades 7 to 9 in USA) completed a survey with a school dropout screening software (Logiciel de dépistage du décrochage scolaire - Fortin & Potvin, 2007), which provided the data for the present study. In the tested models, the results indicate that neither the depressive symptoms, nor the behaviour problems act as mediators on the relation between participation in extracurricular activities and school dropout. Yet, the results demonstrate that the intensity of participation in extracurricular activities predicts a decrease of the risk of school dropout for the following year. These results differ, however, according to the activity type and youth’s gender
Document Type: Article de recherche
Open Access Date: 11 January 2017
Document version: AM
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/13048
This document was published in: Canadian Journal of Education / Revue canadienne de l'éducation, Vol. 35 (2), 379–400 (2012)
http://www.cje-rce.ca/index.php/cje-rce/article/view/1289
Canadian Society for the Study of Education.
Collection:Articles publiés dans des revues avec comité de lecture

Files in this item:
SizeFormat 
St-Pierre et al._2012.pdf624.04 kBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.