Islam, médias, mise en place du Sénat et article 37 de la Constitution : changement de paradigme au Burkina Faso (1991-2014)?

Auteur(s): Madore, Frédérick
Résumé: Dans le contexte de libéralisation sociopolitique amorcée depuis 1991 conjugué à la compétition entre les différentes religions dans l’espace public burkinabè, la visibilité de l’islam a accru considérablement avec la création de médias islamiques et l’utilisation croissante de l’internet. Il s’agira ici d’examiner l’impact de la médiatisation croissante de l’islam sur l’agencéité et le contenu des discours des élites musulmanes du Burkina Faso. Elle a conduit à l’émergence de nouvelles figures religieuses très médiatisées qui ont acquis une autorité dans l’espace public. Cependant, la démultiplication du message islamique ne s’est pas accompagnée d’une plus grande politisation. Leur agencéité réside davantage dans leur relative capacité à investir l’espace public pour défendre leur projet de société régie par des normes morales islamiques. Le débat entourant la mise en place du Sénat et la révision de l’article 37 de la Constitution entre 2011 et 2014 a montré l’agencéité en demi-teinte des responsables musulmans.
Date de publication: 10 mars 2016
Date de la mise en libre accès: Libre accès non autorisé
Version du document: Version of Record
Lien permanent: http://hdl.handle.net/20.500.11794/12431
Ce document a été publié dans: Canadian journal of African studies, Vol. 50 (1), 7–27 (2016)
http://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/00083968.2015.1101008?scroll=top&needAccess=true
Taylor & Francis
Collection(s) :Articles publiés dans des revues avec comité de lecture

Tous les documents dans CorpusUL sont protégés par la Loi sur le droit d'auteur du Canada.